LE PAGE Dominique

Professeur émérite d’histoire moderne à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon.

Publications :

  • Dominique LE PAGE, Finances et politique en Bretagne au début des temps modernes, 1491-1547, Paris, CHEEF, 1997.
  • Dominique LE PAGE, Michel NASSIET, L’union de la Bretagne à la France, Morlaix, Skol Vreizh, 2003.
  • Dominique LE PAGE, De l’honneur et des épices. Les magistrats de la Chambre des comptes de Bretagne aux XVIe-XVIIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016.

Il est intervenu au congrès 2023 de la SHAB à Guérande sur le sujet suivant :

Une famille protestante de la presqu’île, les Le Pennec de Boisjollan aux XVIe et XVIIe siècles

La famille Le Pennec s’impose comme une famille notable de la presqu’île guérandaise à partir du Moyen Âge. Plusieurs de ses membres, dont Michel Le Pennec (décédé en 1495), s’enrichissent dans les activités financières en gérant notamment des fermes d’impôts et la recette domaniale de Guérande au XVe siècle et occupent des charges dans les hôtels ducaux jusqu’à l’intégration de la Bretagne à la France. Ils se constituent progressivement un solide patrimoine foncier dont le cœur est constitué par la seigneurie de Lauvergnac en la paroisse de Guérande (actuelle paroisse de La Turballe).

Au XVIe siècle, l’histoire de cette famille est marquée notamment par la formation d’une branche cadette, les Le Pennec de Boisjollan, qui se convertit au protestantisme avec Claude Le Pennec (décédé en 1543) et son fils Gédéon (décédé en 1612) : celui-ci est fait prisonnier en 1591 par les Espagnols et le duc de Mercœur en défendant le château de la Brétesche et contraint à payer une lourde rançon. Grâce à une politique méthodique, il parvient avec l’appui de son épouse, Françoise du Dreiseuc, à reconstituer le patrimoine qu’il a dû aliéner à cette occasion, permettant à ses descendants de renforcer leur position dans la société locale au XVIIe siècle.

La communication reviendra sur ces différents points et, après avoir rappelé les principales étapes de l’ascension sociale des Le Pennec, s’intéressera à conversion au protestantisme de la branche de Boisjollan et à sa participation aux affrontements militaires au temps des guerres de la Ligue avant de montrer comment ses membres ont su rétablir leur fortune après cette période.

Le texte de cette contribution paraîtra dans le tome CII (2024) des Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne.

–––

Il est également intervenu au congrès 2021 de la SHAB à Rennes sur le sujet suivant :

Union et intégration de la Bretagne à la France, de l’État breton au début du règne de Louis XIV : historiographie et débats

Les grandes étapes de l’intégration de la Bretagne au royaume de France sont connues et on peut les classer en trois grandes phases :

  • une période d’affrontement des années 1480 (voire 1460) au début des années 1491 marquée notamment par la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier (28 juillet 1488) ;
  • une période d’union personnelle de 1491 à 1532 ponctuée par trois mariages (Anne de Bretagne et Charles VIII en 1491, la même et Louis XII en 1499, Claude de France et François d’Angoulême en 1514)
  • et une période d’union définitive à partir de 1532 qui transforme la Bretagne en province et qui dure finalement jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, mais que l’on se contentera d’examiner ici jusqu’à la fin de « l’âge d’or » dans les années 1660-1670.

Après avoir fait une présentation bibliographique des travaux qui ont été consacrés à ces différentes phases au cours des dernières décennies et dégagé quelques-uns de leurs enseignements, on s’intéressera aux débats qu’ils suscitent et aux perspectives de recherche.

Le texte de sa contribution est paru dans le tome C (2021) des Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, p. 231-253.