GALLICÉ Alain

Chercheur associé au CRHIIA, Nantes Université.

Publications :

  • Alain GALLICÉ, Guérande au Moyen Âge : Guérande, Le Croisic, le pays guérandais du milieu du XIVe au milieu du XVIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. “Histoire”, 2003.
  • Alain GALLICÉ, Josick LANCIEN, Guérande, La Crèche, Geste éditions, coll. « Petite histoire » 2006.
  • Alain GALLICÉ, « Marais salants de Guérande et nouveaux patrimoines » et « La Grande Brière Mottière, autour des années 1970, entre patrimoine et patrimonialisation » dans Jean-René MORICE, Guy SAUPIN, Nadine VIVIER (dir.), Les nouveaux patrimoines en Pays de la Loire, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.

Il est intervenu au congrès 2023 de la SHAB à Guérande sur le sujet suivant :

Guérande et son pays : présentation (fin VIe siècle-2023)

Cette présentation comportera trois parties. D’abord, seront présentées et expliquées les grandes lignes de l’histoire de Guérande et de l’évolution des champs relationnels à l’intérieur du pays guérandais. Aux époques médiévale et moderne, Guérande est une ville centre – la seconde du comté nantais par son chiffre de population. Lors de la Révolution, elle perd de son importance, puis est marginalisée à partir de la seconde moitié du XIXe siècle et voit sa population diminuer dans la première partie du XXe siècle. À partir des années 1960, elle renoue avec l’essor démographique et retrouve une position centrale au sein de la communauté d’agglomération Cap Atlantique.

Ensuite, je me concentrerai sur le Moyen Âge et seront évoquées les grandes évolutions, les dates importantes qui ont marqué l’histoire de Guérande et du pays guérandais : la saliculture : les migrations bretonnes à partir du Vannetais à la fin du VIe siècle ; le pays guérandais entre Vannetais et Nantais ; son ancrage définitif au comté nantais à la fin du Xe siècle et au début du XIe siècle ; la mise en place des seigneuries châtelaines entre Loire et Vilaine et le maillage des seigneuries ; la guerre de Succession de Bretagne, le sac de Guérande de 1343 et le siège de 1344 ; les deux traités signés en cette ville en 1365 et 1381 ; et le siège de Guérande en mai 1488, autre épisode d’une guerre civile.

Enfin, j’exposerai les processus de patrimonialisation à l’œuvre en pays guérandais et à son pourtour et concernant : la Grande Brière Mottière ; la ville de Guérande ; et les marais salants de Batz/Guérande dont l’existence, dans les années 1970, est menacée en particulier par des projets immobiliers et routiers en lien avec l’économie touristique balnéaire. La conclusion portera, à propos de ce pays que les guides touristiques ont très tôt désigné sous le nom de Presqu’île guérandaise, sur l’omniprésence de l’eau (océan, zones humides), les menaces que représentent le changement climatique et la montée du niveau des eaux.

Le texte de cette contribution paraîtra dans le tome CII (2024) des Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne.